Dates à retenir

News

Construction d'un bobcat T50 pour la salle - partie 1

Notre ami Charles, du club de la Roche sur Yon, nous présente de manière très interactive les phases de construction de son nouveau modèle BOBCAT T50 (envergure 1m) destiné au vol en salle :

Après avoir cherché sur le web, puis extrapolé à ma manière, je débute avec un plan (échelle 1/12ème) :

1_plan_depart

C'est une ébauche de principe que je modifie selon les besoins tout au long de la construction. Puis je fais de même pour le plan de l'aile, du stabilisateur et de la dérive afin de respecter l'échelle.
L'aile sera d'une pièce, avec dièdre à 1,5° et au profil style Clark Y avec une incidence de 2°. Je commence avec un gabarit des couples que je découpe dans du dépron de 6 mm en les raccourcissant par l'arrière pour garder le même profil et donner une très légère courbure variable tout au long de l'aile.
Je vise 170 g sans accus, c'est ambitieux, mais je me connais et si je ne me mets pas de challenge, je risque de construire lourd.
Voici le fuselage mis en forme : 2 plaques de dépron de 6 mm mises en croix sur lesquelles je viens coller les demi-couples eux aussi évidés :

2_forme_fuselage

L'accu sera logé dans le nez qui sera démontable :

4_nez_demontable

A ce stade, je colle des baguettes de balsa de 3x3 mm sur les angles du fuselage en vérifiant la rectitude de l'ensemble. Puis, j'allège encore le fuselage au maximum raisonnable. Les ailes, la dérive, le stab sont découpés dans du dépron de 3 mm :

3_fuselage_allegement

Je colle sur le fuselage la dérive puis le stab reposant sur les baguettes en balsa qui ceinturent la dérive.
Puis je roule les ailes côté intrados comme font les carrossiers pour courber une tôle,
J'utilise un rouleau de carton fort que je remplis de tiges de fer, filetées ou non, bref tout ce qui peut donner du poids. Et je roule, je roule, je roule comme avec un rouleau à pâtisserie jusqu'à ce que la forme soit au profil souhaité. J'ajoute une clef d'aile en dépron de 6 mm avec plat de carbone de 1x3 contrecollé pour la rigidité.
Pour permettre à l'aile de se plier légèrement au dièdre tout en gardant le profil, je règle mon fer à entoiler à 100° et je fais une légère marque en suivant la courbure du fuselage.
Attention, le dépron a tendance à "friser" si on insiste de trop, prudence...
Puis, vient la mise en croix (vues de dessous puis de dessus) :

5_mise_en_croix_dessous

6_mise_en_croix_dessus

Il commence à avoir de la gueule !

Attention, tout le fuselage et les capots moteur sont recouverts de dépron délaminé à environ 1,2 mm découpés au fil chaud. Je me suis fais un banc de délaminage du dépron qui nécessite que je tire manuellement celui-ci à une vitesse régulière. Prévoyez d'aller aux toilettes avant car c'est une opération à faire sans s'arrêter !

7_delaminage_depron

Je ne sais pas faire plus fin.

A ce stade, je ne découpe pas les ailerons ni les aérofreins pour me permettre de garder la position "zéro" indispensable à la bonne mise en place des tiges de commandes.

Les renvois pour la commande des ailerons sont imprimés en PLA avec mon imprimante 3D :

8_renvoi_aileron_pla

Les guignols de commande d'aérofreins sont en dépron de 6mm doublés partiellement de plaques époxy et montés sur axe carbone. Les paliers de l'axe carbone sont en papier roulé et collé à la colle blanche assurant un montage sans jeu :

9_paliers_axes

Découpe des aérofreins et ailerons sur place et vérification des débattements :

10_decoupe_ailerons_volets

Découpage des couples capots moteurs dans du dépron de 6 mm :

11_decoupe_flasque_moteur

Je colle 2 couples ensemble puis j'en profite pour découper aussi des couples en dépron de 3 mm pour les capots arrière, puis je les tourne au tour (petit montage sur mon touret à meuler). J'effectue le décolletage du centre et je fais une petite collerette de 1x3 mm pour venir coller la peau extérieure.

12_couples_capots_moteurs

13_capot_moteur_fini

Poids : 2 grammes ! Peut pas faire mieux.

Montage sur le 1er côte, cela prends tournure ...

14_montage_moteur

Contrairement à ce qui était prévu, je me contente d'un train fixe pour gagner encore du poids car plus j'avance et plus mon bilan de poids augmente. Les roues sont en dépron 6 mm contrecollé avec moyeux en samba de 0,8 mm :

15_train_monte

Vient ensuite la mise en place des capotages d'intrados. Grosse question : comment faire pour que l'air aspiré par les capots moteurs frontaux soit évacué sans générer un effet d'aérofrein trop violent ... A méditer, j'y reviendrai plus tard.

Capotage moteur intrados :

16_capotage_intrados

Capotage moteur extrados :

17_capotage_extrados

Réalisation du centrage :

18_centrage

Et une vue de dessous d'un modèle déjà bien avancé :

19_vue_dessous_aile_fin

Merci à Charles pour ce partage qui ravira tous les amateurs de modèles maquettes et en particulier les passionnés de la construction "maison". Saluons au passage les trésors d’ingéniosité déployés par Charles qui à du faire face à de nombreuses difficultés tout au long de cette construction.

A suivre....

Par , le dans Racine - 2 Commentaires